Des bancs en forme de point d’interrogation ?

Les bancs, en pin Douglas (qui tend à supplanter l’épicéa parce qu’il pousse beaucoup plus vite !) offrent à chacun, même à celui qui n’adhèrerait à aucune religion, sa place dans le dialogue.

Ils dessinent un espace dans le jardin, en forme de point d’interrogation, autour de l’épicéa, qui nous parle de notre histoire par ses racines, de notre présent par sa sève et de demain parce qu’il touche le ciel. Ces bancs signifient ce droit et ce devoir de questionner nos vérités et nos convictions.