Espace du Judaïsme

« Qu’il se réjouissent le désert et la terre aride,

Que la steppe exulte et fleurisse,

Qu’elle se couvre de fleurs des champs

Qu‘elle saute et danse de joie… Ne craignez pas,

Voici votre Dieu, … Il vient lui-même vous sauver… » Esaïe 35,1-2

 

Cet espace essaie de dire la Libération de l’esclavage et les pérégrinations au travers du désert, via les oasis survies du peuple en déplacement, vers la Terre Promise « pays de blé et d’orge, de vignes, de figuiers et de grenadiers, un pays d’huile d’olives et de miel (dattes), Deutéronome 8,7-8 ».

Le mur de pierres évoque Jérusalem, qui depuis la destruction du Temple reste dans toutes les dispersions et exils, au cœur de la liturgie juive quotidienne et festive, le retour à Jérusalem et l’attente du Messie.